top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMarc Meganck

Unplugged


Débrancher les mots. Arracher la prise des dicos. Opter pour des carnets minimalistes. Chercher l'épure, la mélodie, en traçant quelques notes d'encre sur des petits bouts de papier. Avec toujours à l'esprit cette maxime qui traverse les siècles et les arts : Memento mori, "souviens toi que tu vas mourir"... À quoi bon l'abondance pour traverser la séquence terrestre ? Se la jouer unplugged, comme un groupe de rock s'engage dans la voie acoustique pour un moment de répit. Déposer les armes grammaticales et verbeuses, l'accumulation frénétique du vocabulaire. Tailler dans le verbe, scalper les mots pour en retrouver la substantifique moelle. Regarder dans le rétroviseur les pages noircies pendant les années vaines. N'en conserver que la brillance, l'intention initiale. Ni poèmes, ni haïkus. Simplement un profond sens mélodique : un titre qui secoue les tripes et touche au cœur dans un élan unique. Faire de nos plumes des guitares sèches. Faire de nos écrits des feux follets. Taquiner la muse et distiller autour de nous une petite musique de nuit...


Photo : Unsplash

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page