Rechercher
  • Marc Meganck

Lettre à E.


This World today is a mess. Donna Hightower, 1973 – rayon soul et funk. Il y avait cette chanson, et bien sûr toutes les autres. Mais, souviens-toi, il y avait surtout ce titre qu’on écoutait régulièrement ensemble, en fond sonore de nos soirées, en surplus cadencé de nos discussions enrichissantes. On s’était offert mutuellement des versions originales en 45 tours dénichées chez « The Collector », rue de la Bourse. This World today is a mess. Jamais ces mots n’ont eu pour moi un sens si profond. Un 19 mai, un jour maudit désormais, un jour indicible, inutile. Un an. L’annonce, l’incompréhension. Le refus et finalement le constat. Cette réalité trop concrète qui nous rattrape. Les blessures, les regrets. Le mots retenus, ceux qu’on aurait voulu entendre jaillir – l’amitié est pudique, c’est son essence-même. Après, le vide. Le temps qui mouline trop vite et absurdement. Mais tout n’est pas éteint, loin de là. À la tombée de la nuit, ici, dans cette petite capitale, sur les îles grecques ou sur celle d'Yeu en Vendée, dans le Périgord ou sur la Côte d’Opale, mon fils sait que tu es là. Il m’a convaincu moi aussi. Cette étoile qu’on voit partout, la plus brillante, la plus belle, celle qui nous guide et parfois donne l’impression de nous suivre, on l’a rebaptisée : « Éric ». This World today is a mess. Sans doute avons-nous basculé vers autre chose, vers un inédit. L’annonce de cette « post-société » déglinguée et impossible à projeter t’aurait déplu à un point extrême. Médecin et humaniste, généreux et tout simplement présent, tu te serais investi pleinement, sans « barrière » ni « distance », le temps que cela se tasse, que cela passe, comme les minutes extensibles de la chanson de Donna Hightower. Tu te serais tout autant rebellé contre l’absurdité et l’incohérence de l’époque. On aurait enfreint les règles malgré tout, inter pocula. Te dire que tout va bien serait mentir. Nous sommes nombreux à en baver de ton absence – tu vois de qui je parle, les nôtres, les tiens. Ta disparition à figé une part de moi qui jamais ne se remettra en mouvement. Une bonne nouvelle cependant : cette nuit le temps restera calme et sec, avec de larges éclaircies qui permettront de te voir libre tout là-haut…


Photo : Bryan Goff - Unsplash

0 vue

©2020 par marcmeganck. Créé avec Wix.com