Rechercher
  • Marc Meganck

Extension du domaine de la peur


En 1994 paraissait Extension du domaine de la lutte, roman de Michel Houellebecq où il était question d’un cadre moyen en recherche de tout, d’amour, d’amitié, de reconnaissance, d’estime de soi, de changement, de rédemption dans un monde abject, petit, déifiant le profit, généralisant l’anonymat. La fiction semble avoir rattrapé la réalité. La lutte – entretenant l’espoir, celui de vaincre, de s’en sortir – a laissé la place à la peur. En télé, en radio, en kiosque, en réseaux sociaux, en rumeurs et démentis, en fake news et communiqués officiels, en bouche-à-oreille, en bruits qui courent et s’écrasent comme des mouches sur une vitre. L’année qui vient de s’écouler a été très féconde en frayeurs, en peurs, en prédictions de drames et d’horreurs. L’être humain y a perdu la perception de son identité, de son essence – celle de n’être que de passage sur cette Terre. Tout a été ramené à la petitesse, à l’ego maquillé en perte collective. L’homme s’est réveillé après une longue léthargie. Il s’est rappelé qu’il n’était pas éternel, que ses ancrages matériels ne pouvaient rien pour empêcher son déclin, sa fin, sa mort – mot tabou, mot honni, imprononçable. « Moi, crever ? » Impensable. « Moi, y passer le premier ? » Inadmissible. Ré-apprivoiser la mort n’a sans doute jamais été si essentiel. Il n’y a rien de déshonorant à vivre avec l’ombre de la Faucheuse parmi nous. La peur ne devrait pas avoir sa place ici-bas. Elle freine, elle pétrifie. Elle ennuie surtout. Elle enraie la bonne marche du cycle. Lui laisser trop d’espace est un aveu de faiblesse. En lui lâchant la bride, on reste les bras baissés, la tête penchée, le dos courbé, les yeux fermés, la bouche cousue, en soumission. Peur de quoi ? Quel est le projet encore ? Pourrir la génération suivante ? Ne lui laisser aucune chance ? Détruire les paysages par le surnombre. Les étouffer, les amocher ? Les remplir, les gaver, jusqu'à la garde, jusqu'à l’absurde ? Être vingt milliards ? Vivons. N’ayons peur de rien !



Photo : Unsplash

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par marcmeganck. Créé avec Wix.com